Bien gérer son patrimoine à la retraite : comment réussir ?

À l’heure de la retraite, tout travailleur fait face à 2 grands challenges. L’un relève de la gestion financière et l’autre du temps. Parmi les deux, celui qui attire le plus l’attention est bien entendu la question de la gestion des finances. Avec l’âge et la baisse imparable des revenus due à la cessation d’activités, la plupart des retraités essuient un grand revers quant à leur satisfaction personnelle en matière de bonne gestion de leur patrimoine lorsqu’ils ne se sont pas assez préparés. C’est justement pour cela qu’il est indispensable de préparer sa retraite tout au long de sa vie active. Mais au même moment, il est aussi important, une fois la retraite arrivée, de mettre en branle certaines stratégies de sorte à prendre soin de ses finances et mener une vie de rêve. Dans cet article, nous vous proposons des solutions pour bien gérer votre patrimoine à la retraite.

Comment gérer son patrimoine à la retraite :

En tant que sénior, vous devez savoir que votre retraite doit être l’occasion pour vous de tirer profit de votre longue période d’activité et de votre expérience. À ce propos, c’est le moment idéal pour vous faire rémunérer par vos investissements et profiter du capital préparé pendant vos années d’activités. Si vous ne vous étiez pas armé, ce n’est pas grave. Il n’est pas trop tard. Vous avez plusieurs options sous la main.

Mettez à profit le patrimoine immobilier

Dans la plupart des cas, au moment d’aller à la retraite, les travailleurs sont propriétaires de leur résidence principale. C’est un avantage considérable. En effet, ce petit atout peut constituer pour vous une source de revenus supplémentaires pendant tout le temps de votre vacance professionnelle. Il suffit de céder votre bien immobilier à un tiers avec pour conséquence de percevoir une rente jusqu’au décès. C’est le viager. La présente solution à deux avantages : le premier est relatif à ce que vous gagniez de l’argent sur votre bien. Le second porte sur le fait que vous conservez l’usufruit du bien et donc sa jouissance.

En somme, en optant pour le viager, vous adoptez une méthode originale pour gagner un revenu fixe et régulier sur votre résidence principale. Ceci avec la possibilité de continuer à occuper votre logement. Il faut par ailleurs retenir qu’en matière de régime fiscal, la rente viagère est particulièrement avantageuse. Ceci parce que selon l’âge du vendeur, seule une fraction variable est imposable à l’impôt sur le revenu (IR).

Vous avez des placements pour la retraite ? Tirez profit de vos placements

Avant que l’heure de la retraite ne sonne, vous avez forcément effectué plusieurs placements. On parle par exemple de l’assurance-vie ou mieux, de l’épargne. Il est possible, de par la nature de ces placements, de tirer une rente afin d’optimiser la taille de vos revenus dès que l’heure de la retraite sonne.

À propos de contrat d’assurance-vie

L’assurance-vie est le placement le plus répandu. En optant pour un contrat d’assurance-vie, vous avez la possibilité de mettre des sous de côté. Ces sous pourront vous permettre une fois à la retraite de financer plusieurs projets. Ajouté à cela, vous pouvez décider ou pas, de sortir de ce placement sous forme de rente. D’ailleurs, la fiscalité des rachats à ce niveau regorge d’avantages.

Le cas de l’épargne retraite

Pendant votre période d’activité, vous pouvez réserver une part de vos bénéfices ou de votre salaire pour la retraite. C’est ce qu’on appelle l’épargne retraite. C’est un type de placement qui sécurise votre sortie de la vie active. L’avantage avec l’épargne retraite, c’est qu’elle est ouverte à tous les types de salariés. Aussi, elle tient non seulement compte du niveau de vie auquel aspire le contractant, mais également de ces projets. En terme technique, le produit est connu sous le nom de Plan d'épargne retraite (PER) et comporte trois grands compartiments.

Pour les travailleurs exerçant une profession libérale, le dispositif approprié est le Madelin. C’est une épargne qui se constitue sur la base de versements réguliers déductibles du bénéfice imposable. À la fin, ces travailleurs peuvent se constituer une pension de retraite satisfaisante.